14210 articles - 12260 brèves

Avons-nous un responsable ?

Mise en ligne : 27 April 2003

Dernière modification : 20 August 2003

Texte de l'article :

AVONS-NOUS UN RESPONSABLE ?

Voilà une question qu’il est bon de se poser. Mais, avant, et pour mieux répondre à cette question, j’écoute mes concitoyens, mes confrères, collègues, amis, frères, soeurs, parents.

Dans les entreprises, quelles qu’elles soient, privées ou publiques, de la base au sommet ce sont les ouvriers, les employés que l’on peut entendre dire : « Je ne sais pas, c’est le chef qui me l’a dit » et/ou « Voyez mon
supérieur » etc. ...

Lorsque l’on s’adresse au chef et/ou à son supérieur, on s’entend dire : « Mais c’est le directeur technique ou le chef de service qui nous l’a conseillé. »

À ce niveau-là, on nous répond « c’est la volonté de la Direction ». La Direction nous parle de politique du président. Le président nous explique que ce sont les voeux de la politique régionale, et/ou départementale, ou encore gouvernementale.

À ce niveau extrême, on nous parle des exigences syndicales qui, elles-mêmes, sont représentatives des désirs, de la volonté du peuple.

Tous les systèmes ont ce même réflexe. La Justice se protège, elle ne peut qu’appliquer les lois du législateur. La Santé s’assure, elle n’est pas responsable des actes de ses chirurgiens. L’Éducation n’est pas non plus responsable, ce sont les jeunes qui refusent l’enseignement.

Les différents partis politiques ne sont pas responsables si cela ne fonctionne pas, c’est la faute à l’opposition, etc. ...

Devant ce chaos d’irresponsabilités, beaucoup se tournent vers Dieu, sans prendre conscience que lui aussi n’est pas responsable ; c’est l’homme ou la femme, voire le serpent. Est-ce véritablement eux ?

Il nous fallait dans tout cela trouver un responsable à tout prix. C’est chose faite ; l’évolution technologique nous l’a fourni, c’est l’informatique.

Si la SNCF ne peut délivrer une réservation, c’est la faute à son logiciel.
Si la sécurité Sociale est en retard dans ses remboursements, c’est encore l’informatique.
Les Impôts ne peuvent traiter les déclarations ? ... c’est l’informatique.
« On a un changement de matériel informatique, un changement de logiciel, » etc. ...

Voilà "le" responsable d’autant qu’il ne peut se défendre, répondre. Quoique ...

En effet, il y a quelque temps, j’ai eu à utiliser un distributeur automatique de billets. je voulais faire un point sur l’état de mon compte et retirer de l’argent. Ce distributeur me délivre un billet. Je prends connaissance de son contenu : à la fin, je lis : "SAUF ERREUR ...."

J’y perçois les prémices d’une démarche de déresponsabilisation ... "SAUF ERREUR ..." de qui ? ... de quoi ? ....

Alors je me dis : « Nous ne sommes pas rendus ».

À moins, à moins que nous ne soyons tous responsables de cette irresponsabilité générale.

Enfin, je veux dire : « Pas moi, vous. »

Jean-François Dudoué
le 6 avril 2003