14210 articles - 12260 brèves

Lettre 058 Prison de Turi, 16 juin 1930

Mise en ligne : 21 February 2005

Dernière modification : 10 April 2005

Texte de l'article :

Prison de Turi, 16 juin 1930

Très chère Tatiana,

... Une chose qui m’a fait bien rire dans ta dernière carte postale est la certitude que tu as que je tiens à ce que ma fête me soit souhaitée. Je ne sais qui a pu te révéler ce secret que je tenais caché dans les plus intimes replis de mon plus profond subconscient, si caché et si secret que depuis l’âge de six ans j’avais oublié que je le gardais en moi (je n’ai reçu de cadeaux pour ma fête que jusqu’à l’âge de six ans). Je crains que tu ne me découvres quelque autre plaie cachée, peut-être celle de me faire trappiste ou de m’inscrire à la Compagnie de jésus. (je veux te révéler le seul secret désir qui m’a toujours tourmenté, que je n’ai jamais réussi à satisfaire et que peut-être, hélas ! Je ne satisferai jamais : celui de manger une friture de rognons et de cervelle de babiroussa [1] et de rhinocéros !) Chère Tatiana, quoi qu’il en soit je te remercie de tes souhaits eu te prévenant simplement que le saint Antoine qui me protège n’est pas celui de juin accompagné du genre européen du babiroussa [2]. Malheureusement le babiroussa habite dans les îles de la Sonde, c’est pourquoi il est très difficile de s’en procurer surtout sous forme de cervelle et de rognons frais.

Chère Tatiana je te remercie beaucoup des nouvelles que tu me donnes.

Je t’embrasse affectueusement.

ANTOINE

Notes:

[1] Genre de mammifères pachydermes artiodactyles, famille des suidés, de la Malaisie : porcs de la taille d’un petit âne, caractérisé par un corps haut sur pattes et des canines supérieures qui se recourbent chez le mâle comme deux cornes. La chair du babiroussa est assez estimée

[2] Le mot a été souligné par le directeur de la prison. (Note de l’éditeur italien .)