14210 articles - 12260 brèves

Lettre 085 Prison de Turi, 3 août 1931

Mise en ligne : 19 March 2005

Dernière modification : 10 April 2005

Texte de l'article :

Prison de Turi, 3 août 1931

Très chère Tatiana,

... L’une des questions qui m’ont le plus intéressé en ces dernières années a été celle de fixer un certain nombre d’aspects caractéristiques de l’histoire des intellectuels italiens. Cet intérêt naquit, d’une part, du désir d’approfondir l’idée d’État, et, d’autre part, du désir de connaître certains aspects du développement historique du peuple italien. Même en réduisant la recherche aux lignes essentielles, elle demeure toutefois formidable. Il faut nécessairement remonter à l’Empire romain et à la première concentration d’intellectuels « cosmopolites » (« impériaux ») qu’il provoqua ; il faut étudier ensuite la formation de l’organisation cléricale chrétienne et papale qui donne à l’hérédité du cosmopolitisme intellectuel impérial une forme européenne de caste, etc., etc. Seulement ainsi, selon moi, s’explique le fait que ce soit seulement après le XVIIIe siècle, c’est-à-dire après la naissance des premières luttes entre l’État et l’Église et l’apparition du « juridictionnalisme », que l’on puisse parler d’intellectuels italiens « nationaux » ; jusqu’alors les intellectuels italiens étaient cosmopolites, ils exercèrent une fonction de caractère universel et national (au service de l’Église ou au service de l’Empire), ils contribuèrent à organiser d’autres États nationaux en tant que techniciens et spécialistes, ils fournirent un « personnel dirigeant » à toute l’Europe, et ils ne se groupèrent pas comme une catégorie nationale, comme un groupe spécialisé de classes nationales. Tu le vois cette question pourrait donner lieu à toute une série d’essais, mais pour cela des recherches érudites sont nécessaires. Ainsi en est-il d’autres recherches. Il est vrai qu’il faut tenir compte que l’habitude de la sévère discipline philologique acquise durant mes études universitaires m’a donné une provision, excessive peut-être, de scrupules de méthode. ... Je t’embrasse affectueusement.

ANTOINE