14210 articles - 12260 brèves

Lettre 094 Prison de Turi, 28 septembre 1931

Mise en ligne : 27 March 2005

Texte de l'article :

Prison de Turi, 28 septembre 1931

Très cher Charles,

J’ai reçu ta lettre du 12 septembre. Tu ne dois pas t’étonner si je ne t’ai pas répondu la semaine écoulée, comme j’aurais d’ailleurs pu le faire ; je dois distribuer mon temps entre les différents correspondants. Les deux livres que tu m’as signalés sont tous les deux dignes d’être achetés, je les connais et je peux t’indiquer toutes leurs insuffisances. L’Histoire de Rome est celle, je crois, écrite non seulement par Hartmann mais aussi par Kromayer. Elle est bonne bien qu’elle soit ancienne et traduite avec les pieds (du moins, la première édition). Une autre insuffisance grave tient au fait que l’histoire ne commence qu’au moment où existent des documents et que, par conséquent, elle se tait sur les siècles dits « légendaires ». 4 science historique moderne n’est pas aussi rigoureuse, aussi superstitieuse, à l’égard des documents matériels : du reste, Gœthe avait déjà écrit qu’il fallait enseigner toute l’histoire de Rome et même l’histoire légendaire parce que les hommes qui avaient inventé ces légendes méritaient d’être connus même dans les légendes qu’ils avaient inventées. Mais la vérité est qu’il a été démontré ces derniers temps que beaucoup de légendes ne sont pas tout à fait des légendes, qu’elles possèdent au moins un noyau de vérité, grâce à de nouvelles découvertes archéologiques. Le livre de Wells est lui aussi fort mal traduit malgré le sérieux de la maison Laterza. Ce livre est intéressant parce qu’il tend à en finir avec l’habitude que l’on a de penser qu’il n’y a eu d’histoire qu’en Europe et plus spécialement dans les temps anciens ; Wells parle de l’histoire ancienne de la Chine, de l’Inde et de l’histoire médiévale des Mongols avec le même ton dont il use pour parler de l’histoire d’Europe. Il démontre que, du point de vue mondial, l’Europe ne doit plus être une province qui se croit la dépositaire de toute la civilisation mondiale. Autre nouveauté introduite par Wells, qui me plaît moins, c’est l’histoire de la terre avant l’apparition de l’homme ; de même est déformée l’histoire de l’Église catholique, de son influence dans le développement de la civilisation ; on sent que Wells est un antipapiste anglican et non un historien sans préjugés.

... Dans l’apprentissage des langues que tu comptes entreprendre, je te conseille de ne pas trop te perdre dans les grammaires, mais de feuilleter plus souvent le dictionnaire que les grammaires. La grammaire selon moi doit accompagner la traduction et non la précéder. Certains commencent par les grammaires, ils n’en sortent plus et ils s’y abîment la mémoire. Je dois terminer. Je t’embrasse.

Écris à la maison.

ANTOINE