14210 articles - 12260 brèves

Lettre 103 Prison de Turi, 14 décembre 1931

Mise en ligne : 3 April 2005

Texte de l'article :

Prison de Turi, 14 décembre 1931

Très chère Julca,

J’ai reçu ton billet du 21 novembre. Tania m’a communiqué la lettre que tu lui as faite et ainsi ton billet s’est trouvé vivifié, il a perdu de son abstraction et de son imprécision. Dans une lettre précédente, tu m’indiquais que tu voulais commencer à étudier et que tu avais demandé l’avis de la doctoresse, avis qui n’avait pas été défavorable. Permets-moi de te faire avec un certain pédantisme une proposition pratique, que je te présente pour ainsi dire quelques-unes de mes « revendications » (je crois que lorsqu’il s’agit d’un enfermé et de ses relations avec les personnes libres, il est possible de parler de « revendications » : la condition de l’enfermé correspond historiquement à l’esclavage de la période classique ; en Italie « galères » et « ergastule » qui s’emploient pour désigner la prison marquent cette filiation de manière évidente). Puisque tu entends étudier, je peux comprendre plusieurs choses : tu veux te spécialiser dans une question donnée ou tu veux acquérir l’ « habit scientifique », c’est-à-dire posséder la méthodologie générale et la science épistémologique [1] (tu entends ces paroles pédantes 1). Pourquoi alors ne pourrais-tu étudier de ces choses qui m’intéressent aussi et devenir ainsi ma correspondante pour ces matières qui nous intéressent tous les deux parce qu’elles sont le reflet de la vie intellectuelle de Delio et de julien ? En somme, je désirerais (c’est la formulation générale de la première revendication) être systématiquement informé du cadre scientifique où se déroule l’école ou les écoles que fréquentent julien et Delio, afin d’être en mesure de comprendre au mieux les maigres indications que tu me donnes de temps en temps. La question scolaire m’intéresse beaucoup et t’intéresse beaucoup toi-même puisque tu m’écris que le soixante pour cent de vos conversations tourne autour de l’école des enfants. Exposer de manière ordonnée et cohérente tes impressions sur le sujet, c’est étudier ; cela te mettra en condition de retrouver après la maladie la maîtrise de ta volonté et de tes facultés d’analyse et de critique. Naturellement, tu devrais non seulement écrire des lettres mais entreprendre un véritable travail : c’est-à-dire faire une enquête, prendre des notes, ordonner les matériaux recueillis et exposer les résultats avec ordre et cohérence. J’en serais très heureux, d’un bonheur de pédant mais qui n’est pas à mépriser...

Ma chère Julca, je t’embrasse très fort avec les enfants.

ANTOINE

Notes:

[1] Épistémologie : étude de la connaissance scientifique du point de vue critique, c’est-à-dire de sa valeur