14210 articles - 12260 brèves

Lettre 126 Prison de Turi, 25 avril 1932

Mise en ligne : 14 April 2005

Texte de l'article :

Prison de Turi, 25 avril 1932.

Ma très chère maman,

Il y a juste un mois que je n’ai pas reçu de vos nouvelles : la lettre de Mea et Gracieuse est justement partie de Ghilarza le 24 mars. Je veux espérer que, comme dit le proverbe, « pas de nouvelles, bonnes nouvelles » ou tout au moins événement sans importance. Il y a quelques jours j’ai reçu une carte postale de Thérésine avec les baisers de Didi. Tu diras à Thérésine que j’ai enfin mangé la conserve de gibier qu’elle m’avait envoyée dans le paquet de Noël et que je l’ai trouvée exquise ; la préparation était parfaite et la viande qui avait bien macéré dans l’huile était devenue comme du beurre : j’ai pu facilement la manger bien que je ne possède plus de dents en bon état. Il faut dire également qu’il s’agissait d’oiseaux choisis, exceptionnellement gros et gras ; je pense qu’ils ont été chassés par Paul ; je lui adresse donc également mes compliments et mes remerciements. Dans mon existence aussi il n’y a rien de nouveau et comment du reste pourrait-il y en avoir ? Toujours la même vie, le même chapelet d’ave maria des jours qui se succèdent égaux et également ennuyeux.

Je t’embrasse affectueusement.

ANTOINE