14210 articles - 12260 brèves

Lettre 202

Mise en ligne : 25 May 2005

Texte de l'article :

 

Cher Julik,

J’ai reçu ta photographie et ton petit mot, mais les deux choses ne s’accordent guère. Dans ta lettre, tu te plains, tu pleurniches presque comme un bambin de cinq ans, alors que tu es un garçon grand et fort et que tu devrais affronter les événements avec courage et avec un calme tranquille. Toi-même, tu m’as écrit une fois que l’école que tu fréquentes a pour but de ne faire perdre aucune année d’étude ; cela te semble peu de chose ? Et puis il faut voir si les reproches qu’on te fait ne sont pas mérités. En tout cas, s’il faut faire une chose, il faut la faire sans se lamenter, sans japper comme le font les petits chiots, de façon à en tirer tout le profit possible. Je n’aime pas qu’un garçon comme toi se lamente, alors que sur la photographie on a l’impression que tu es résolu, très calme avec la volonté d’atteindre ton but ; comme ça tu me plais beaucoup et je t’adresse tous mes vœux. Je t’embrasse.

C’est Tania qui me fait écrire alors que je ne me porte pas bien et c’est pourquoi j’écris mal ; donne-moi zéro en tout.