14066 articles - 12260 brèves

Recherches de correspondant(e)s, de soutien...

Établissements liés :

Luc Debové recherche des correspontes

Mise en ligne : 9 octobre

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce. La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. Personne pas sérieuse s’abstenir.

Texte de l'article :

Je suis un homme âge de 53 ans, en bonne forme physique, dynamique, enthousiaste, ayant plein de projets à réaliser à la sortie que j’aimerais pouvoir partager avec une jeune femme souhaitant construire un foyer, une famille où l’amour sera roi !
Actuellement, il me reste 6 ans à effectuer en prison mais probablement moins ayant entrepris une révision du procès donc je peux espérer une diminution de la peine. Je serai fixé à ce propos dans quelques mois. En vue de construire une vie de famille, je souhaite rencontrer une jeune femme de 23 à 33 ans environ. Pour la suite, possibilité de visites au parloir ainsi que séjour ensemble dans un appartement situé dans la prison de 6h à 72h afin de partager une intimité.
Tout courrier sera le bienvenu.

Pour écrire à Luc
Monsieur Luc DEBOVE
8275
Centre pénitentiaire
CS 10692
34535 Béziers cedex

La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. 
Personne pas sérieuse s’abstenir.

Comment répondre à une annonce

Vous pouvez directement répondre aux annonces publiées sur ce site.

Mise en garde

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce.

Il est important de mettre votre adresse dans votre lettre pour la réponse. Cela signifie que votre identité sera connu de votre correspondant.

Si vous souhaitez correspondre de façon anonyme vous pouvez prendre contact avec le courrier de bovet


Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous pouvez à tout moment demander la suppression de votre annonce.

Pour exercer ce droit d’accès vous pouvez écrire à Ban Public :