14225 articles - 12260 brèves

Un jeune homme de 23 ans, au QD, après une tentative de suicide

Mise en ligne : 6 December 2004

Texte de l'article :

Un détenu maintenu au quartier disciplinaire après une tentative de suicide

La CGT pénitentiaire a dénoncé lundi, dans un communiqué, le cas d’un détenu qui a été maintenu au quartier disciplinaire après une tentative de suicide début décembre à la maison d’arrêt d’Epinal (Vosges). Le détenu de 23 ans, transféré de la prison d’Ecrouves (Meurthe-et Moselle) à Epinal à la suite d’un mouvement de protestation, a été sanctionné de 21 jours de quartier disciplinaire ("mitard") à son arrivée à Epinal, selon le syndicat. Jugeant sa sanction injuste, il a refusé de s’alimenter et a tenté de se suicider par pendaison à l’aide de ses draps le 1er décembre mais a été sauvé par l’intervention de deux surveillants, selon la même source. Il a alors été vu par le psychologue de la prison et s’est entretenu avec le directeur de l’établissement qui a décidé de lui faire réintégrer sa cellule du quartier disciplinaire après lui avoir promis que son cas serait réexaminé, selon le syndicat. Ses draps lui ont été retirés et la sanction qui le frappait a effectivement été levée deux jours plus tard. "Il n’y a rien d’illégal mais cette façon de faire va à l’encontre du rapport Terra sur la prévention du suicide en prison qui proscrit le placement des détenus suicidaires au quartier disciplinaire", a souligné Céline Verzeletti de la CGT Pénitentiaire. L’Administration pénitentiaire a confirmé la tentative de suicide du détenu et son maintien en quartier disciplinaire après qu’il a été examiné par le service médical, rencontré le psychologue de l’établissement ainsi que le directeur. Après l’entretien avec le directeur, "il a été convenu avec le détenu que ce dernier allait réintégrer sa cellule au quartier disciplinaire", selon la même source. Le nombre de suicides en prison a été de 120 en 2003 après 122 en 2002. A la suite du rapport Terra de décembre 2003, les ministères de la Justice et de la Santé se sont engagés à réduire de 20 % le nombre de suicides en prison d’ici cinq ans.

Source : France 3