14224 articles - 12260 brèves

21 novembre 2002 - Communiqué de la Coordination Anti-Répressive de Bretagne

Mise en ligne : 25 November 2002

Texte de l'article :

Le ministre français de la Justice vient de déclarer aujourd’hui (dépêche Associated press, 11 heures 18) que l’administration pénitentiaire pourrait demander au juge d’application des peines la remise en liberté des personnes âgées ou malades emprisonnées dont l’état de santé n’est plus compatible avec la détention.

La Coordination Anti-Répressive de Bretagne exige la libération immédiate d’Alain Solé, militant indépendantiste breton détenu à Nanterre.

Il ne peut bénéficier des dispositions de la loi dite "Kouchner" votée l’année dernière qui prévoit la mise en liberté des détenus CONDAMNES malades ou trop âgés si leur état de santé est incompatible avec leur détention. Arrêté le 1er octobre 1999, Alain Solé est en effet en détention "provisoire" depuis cette date.

Il est très gravement malade (diabète insulino-dépendant) et les mêmes juges qui ont décidé de libérer le CONDAMNE Maurice Papon refusent de libérer le PRESUME INNOCENT Alain Solé !

"La loi Kouchner telle qu’elle est appliquée est insuffisante", a aussi déclaré Monsieur Perben.

La C.A.R.B. considère que toute aggravation de l’état de santé d’Alain Solé sera de la responsabilité des ministres français de la justice et de la Santé. Pour la libération immédiate des six prisonniers politiques bretons, manifestation à Kemper/Quimper le samedi 30 novembre.

Pour la Coordination Anti-Répressive de Bretagne,
Le porte-parole,
Claude Le Duigou

Site internet
http://www.prizonidi.org