14224 articles - 12260 brèves

Alain Solé : son avocate dénonce une nouvelle brimade.

Mise en ligne : 28 May 2003

Texte de l'article :

Communiqué de presse

Dans un récent courrier adressé à Madame Elisabeth Slama, Substitut Général du Procureur Général à la Cour d’Appel de Paris, Maître Isabelle Coutant-Peyre, avocate du militant indépendantiste breton Alain Solé, dénonce une suppression de visites.

" Alain Solé est en détention provisoire depuis trois ans et demi sans avoir été jugé, et je constate que le service " post-sentenciel – exécution des peines " a un pouvoir arbitraire de le priver de visites. Cela confirme l’analyse de la défense qu’une telle détention préventive constitue une exécution de peine avant toute condamnation.

Par ailleurs, en ce qui concerne les conditions des visites, vous n’ignorez pas les difficultés subies par les visiteurs des prisonniers et le traitement humiliant qui leur est imposé, du fait de la surpopulation carcérale, de l’insuffisance de personnel et de la présence, même minoritaire, de provocateurs parmi ce personnel.

Depuis qu’elle a reçu un permis de visite il y a un an, G. R. s’est toujours pliée à la discipline humiliante appliquée aux visiteurs, et ce n’est que parce qu’un membre du personnel pénitentiaire a dépassé les limites qu’elle l’a simplement remis à sa place.

Je vous rappelle enfin que l’état de santé d’Alain Solé engage le pronostic vital, selon ce qu’indiquent des rapports d’expertise et comptes-rendus d’hospitalisation et que les visites permettent de détecter des complications, ce que n’a pas fait l’administration pénitentiaire lorsqu’il a eu un grave infarctus le 4 octobre 2002, insuffisance à l’origine de la plainte q’il a déposé contre X pour non assistance à personne en péril. "

Par ailleurs, l’audience pour la demande de mise en liberté d’Alain Solé est fixée mardi 3 juin 2003 à 14 heures, devant la 2ème Chambre de l’Instruction, au Palais de Justice de Paris.

 Pour la Coordination Anti-Répressive de Bretagne,
Le porte-parole,
Claude Le Duigou