14224 articles - 12260 brèves

Demande de mise en liberté - Manifestation à Kemper le 30 novembre 2002

Mise en ligne : 25 November 2002

Texte de l'article :

C’est aujourd’hui que la Chambre de l’instruction de la Cour d’Appel de Paris examine la demande de mise en liberté du prisonnier politique breton Alain Solé, celui-ci est détenu "provisoire" depuis maintenant 3 ans 1 mois et 18 jours. Il est par ailleurs gravement malade et il est évident qu’il ne peut être convenablement soigné dans le milieu pénitentiaire. C’est pour dénoncer ce scandaleux comportement de l’état français et pour réclamer la mise en liberté immédiate de tous les prisonniers politiques bretons que la Coordination Anti Répressive de Bretagne organise à Quimper (Finistère) une manifestation le samedi 30 novembre.

Pour la Coordiantion Anti Répressive de Bretagne
Le porte parole
Claude Le Duigou

-----------------

Appel signé par plusieurs associations et mouvements :

Depuis octobre 2002, l’un des six prisonniers politiques bretons, a entamé sa 4ème année de détention "provisoire". Aucun d¹eux n’a été jugé ! Sont-ils déjà condamnés sans procès ? A eux tous, ces prisonniers d’opinion ont effectué plus de 14 années de provisoire, sans perspective d’un procès rapide. Leurs familles et avocats doivent effectuer des centaines de kilomètres pour les voir, ce qui occasionne des frais immenses.
La France est régulièrement épinglée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour procédure trop longue. Déjà plus de 50 fois depuis début janvier 2002. C’est un scandale dans un Etat qui s’est autoproclamé "patrie des droits de l’homme". La France donneuse de leçon bafoue impunément le droit international. Il est vrai que son président à lui seul est un cas remarquable quant à la conception que se fait cet état de la justice. La délinquance en col blanc a encore de belles heures devant elle. Nous ne pouvons accepter cette situation plus longtemps, c’est pourquoi la Coordination Anti-Répressive de Bretagne invite cordialement toutes les personnes que l’injustice dégoûte, à venir participer à une manifestation pour dénoncer la situation des prisonniers politiques Bretons, et exiger la fin des juridictions d’exception ainsi que la suppression des lois sécuritaires.
Rendez vous tous Place de la Résistance à Kemper dès 15h le samedi 30 novembre 2002.

Quelle que soit notre opinion sur la pertinence de leurs choix politiques, il nous semble inacceptable que des personnes soient privées de liberté en raison de leurs idées.

Site internet
http://www.prizonidi.org