14224 articles - 12260 brèves

Demande qu’Alain Solé soit transféré dans un hopital jusqu’à la fin du procès

Mise en ligne : 5 March 2004

Texte de l'article :

Convention Européenne des Droits de l’Homme
Article 3 - Interdiction de la torture
"Nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements
inhumains ou dégradants."

Nous diffusons ci-dessous une grave information concernant le
prisonnier politique breton Alain Solé, diabétique insulino-dépendant,
détenu à la Maison d’Arrêt de la Santé (!) à Pariz.

Pour la Coordination Anti-Répressive de Bretagne,
Le porte-parole,
Claude Le Duigou

********************

"L’avocate du prisonnier politique breton Alain Solé, accusé dans le
procès en cours de l’ARB 1993-2000, a informé mercredi matin le
président de la cour d’assises spéciale et l’avocat général, avant le
début de l’audience, du fait que son client, détenu à la maison
d’arrêt de La Santé, a passé toute la nuit sans pouvoir dormir, les
surveillants intervenant pour le réveiller toutes les demi-heures. Me
Coutant-Peyre a donc demandé que son client soit transféré dans un
hôpital jusqu’à la fin de procès. Ce que le président a considéré
comme ne relevant pas de sa compétence.

L’avocate a donc réitéré publiquement sa demande dès l’ouverture de
l’audience. Gaël Roblin, également accusé dans ce procès, voisin de la
cellule d’Alain Solé, a confirmé cette visite régulière des
surveillants contre son camarade.

A la fin de l’audience, mercredi soir, l’avocate a redemandé une
intervention officielle, sans réponse."

Source : Skoazell-Vreizh