14224 articles - 12260 brèves

Transfert sous haute surveillance à l’Hôpital Broussais (Paris) de Alain Solé

Mise en ligne : 2 July 2003

Texte de l'article :

Comuniqué de presse

Le prisonnier politique breton Alain Solé, qui avait subi avec succès et en urgence un triple pontage coronarien le 11 juin 2003 à l’Hôpital Pompidou à Paris, a récemment quitté l’Hôpital Pénitentiaire de Fresnes pour être soigné sous haute surveillance à l’Hôpital Broussais à Paris. Aucune explication n’a été fourni a ce transfert .

Son opération aurait du être suivie par un séjour en centre de repos pendant un mois : les médecins experts, dans un récent rapport remis à la Cour d’Appel de Paris, l’avaient clairement affirmé.

ALAIN SOLE EST TOUJOURS EN DANGER DE MORT.

Comte tenu de son état de santé, le maintenir en détention "provisoire" depuis 44 mois et 27 jours ne peut apparaître que comme le signe délibéré de la volonté de le faire mourir en détention.

Le 27 juin 2003,
Michel Herjean,
secrétaire de Skoazell-Vreizh.

Site internet
http://www.prizonidi.org