14210 articles - 12260 brèves

Suisse : "Prescription médicamenteuse non psychotrope à la prison préventive de Champ-Dollon" par Marc BINDSCHEDLER

Tous les articles

  • Note de l’auteur

    28 May 2005

  • UNIVERSITÉ DE GENÈVE FACULTÉ DE MÉDECINE Section de médecine clinique, Département de santé et médecine communautaires, Institut universitaire de médecine légale Prescription médicamenteuse non psychotrope à la prison préventive de Champ-Dollon en 1997 Thèse présentée à la Faculté de Médecine de l’Université de Genève pour obtenir le grade de Docteur en médecine par Marc BINDSCHEDLER (de Genève / Suisse) sous la direction du Timothy-W. Harding Thèse n° Méd. 10356 Genève, 2004 Mes cordiaux (...)
  • Introduction

    28 May 2005

  • 1. Introduction Les soins médicaux au sein d’un établissement pénitentiaire constituent un problème depuis la création de ces mêmes établissements. Louis-André Gosse (1791-1873), médecin genevois, écrivit "Examen médical et philosophique du système pénitentiaire" en 1837, soit douze ans après l’ouverture du premier pénitencier à Genève (2). Dans un ouvrage à mi-chemin entre les explications biologique et environnementale des comportements délictueux, il expose ses recommandations, basées sur des (...)
  • Objectifs

    28 May 2005

  • 2. Objectifs L’objectif général de la présente étude est de décrire les caractéristiques de la prescription médicamenteuse non psychotrope dans le cadre de la consultation médicale à la prison de Champ-Dollon. Les objectifs plus spécifiques sont les suivants : classer les diagnostics les plus fréquents en détention ; analyser la prescription médicamenteuse ; évaluer si le type de consultation, l’âge du patient, le sexe du médecin, le sexe du patient, la nationalité et l’état civil du (...)
  • La prescription médicamenteuse comme objet d’étude dans la littérature médicale

    28 May 2005

  • 3. La prescription médicamenteuse comme objet d’étude dans la littérature médicale La prescription médicamenteuse a fait l’objet de nombreuses études à travers le monde. Il s’agit d’un acte extrêmement fréquent dans la pratique médicale : en France, par exemple, 83% des consultations de médecine générale se soldent par la prescription d’une ordonnance (15). Le but de ce chapitre est de présenter les divers angles sous lesquels la prescription médicamenteuse est le plus souvent étudiée, ainsi (...)
  • Le projet KAP à la prison de Champ-Dollon

    28 May 2005

  • 4. Le projet KAP à la prison de Champ-Dollon Le projet KAP (kit d’autoévaluation de la prescription) se base sur un questionnaire évalué déjà à plusieurs reprises au cours des années précédentes à la policlinique de médecine de l’hôpital cantonal de Genève (ci-après PMG). Durant 3 semaines (de fin mai à début juin 1997), toutes les prescriptions médicamenteuses sont répertoriées à Champ-Dollon et à la PMG sur des formulaires préimprimés (dont un exemplaire figure en page suivante) lors de chaque (...)
  • Description de la prison préventive de Champ-Dollon

    28 May 2005

  • 5. Description de la prison préventive de Champ-Dollon La prison de Champ-Dollon, inaugurée en 1977, a pris le relais du pénitencier de Saint-Antoine, jugé peu sûr, insalubre et de trop faible capacité d’accueil. A l’inverse de la prison de Saint-Antoine qui était située au coeur de la vieille ville genevoise, la prison de Champ-Dollon a été construite en pleine campagne, dans un espace de verdure à l’écart de tout endroit de passage. A moins donc de s’y rendre expressément, il est rare que la (...)
  • Caractéristiques de la population des détenus de Champ-Dollon

    28 May 2005

  • 6. Caractéristiques de la population des détenus de Champ-Dollon La prison de Champ-Dollon étant une prison préventive, la plupart des détenus n’y restent que quelques jours. La moitié des détenus restent moins de huit jours, le quart moins de 24 heures et en une année 98% de la population carcérale se renouvelle. La durée de séjour moyenne de 35 jours n’est pas très représentative, car elle englobe des incarcérations de longue durée, comme les séjours pour infraction à l’article 43. Il découle de (...)
  • Le service médical de Champ-Dollon

    28 May 2005

  • 7. Le service médical de Champ-Dollon Le service médical de la prison de Champ-Dollon, ainsi que le quartier cellulaire psychiatrique et le quartier cellulaire de l’hôpital, déjà mentionnés plus haut, dépendaient en 1997 (année de l’étude) de l’Institut universitaire de médecine légale, lui-même rattaché depuis le 1er janvier 1999 au département de médecine communautaire de l’hôpital cantonal universitaire de Genève. Il est indépendant de l’administration de la prison et des autorités judiciaires. Les (...)
  • Administration des médicaments à Champ-Dollon

    28 May 2005

  • 8. Administration des médicaments à Champ-Dollon Les seuls prescripteurs à Champ-Dollon sont les médecins généralistes et les médecins psychiatres. Les traitements proposés par un confrère spécialisé sont administrés par le généraliste, afin d’éviter un dédoublement des prescriptions qui pourrait déboucher sur des trafics de médicaments entre les détenus. Les traitements complets sont transmis par écrit à l’équipe infirmière qui prépare des pochettes nominatives avec le nom des médicaments à (...)
  • La Policlinique de médecine de l’hôpital cantonal de Genève (PMG)

    28 May 2005

  • 9. La Policlinique de médecine de l’hôpital cantonal de Genève (PMG) La PMG est l’un des trois départements de médecine de l’hôpital universitaire de Genève. Elle fonctionne comme un service de médecine de premier recours. Ses locaux se trouvent directement dans l’un des bâtiments de l’hôpital. Les patients sont reçus sur rendez-vous, ou en urgence par l’un des dix-huit médecins internes du service, sous la supervision des chefs de clinique. Chaque patient est attribué à un médecin interne, et dans le (...)
  • Caractéristiques socio-démographiques des patients de la PMG

    28 May 2005

  • 10. Caractéristiques socio-démographiques des patients de la PMG Les patients de la PMG présentent quelques similitudes avec les patients de Champ-Dollon : la majorité (84%) des patients ont moins de 65 ans (contre 98,3% à Champ-Dollon), et les patients non-suisses (61%) sont plus fréquents que les patients suisses (77,1% contre 22,9% à Champ-Dollon), la population de la PMG étant constituée en majorité de migrants (requérants d’asile). En revanche, ils présentent également de nettes (...)